Choisissez entre l'annuaire des médecins et autres professionnels et l'annuaire des services cliniques et administratifs

FAQ & Infos pratiques

Informations administratives

  • Dans tous les cas, l’admission ne peut se faire qu’à travers un médecin ou un service hospitalier.
  • Préalablement à l’admission, la personne doit avoir fait une désintoxication alcoolique et si possible médicamenteuse (calmants et somnifères), soit en hôpital général, soit à la maison sous surveillance médicale.
  • Une stabilisation physique et psychologique est nécessaire au moment de l’admission.
  • La personne doit être autonome et mobile dans la vie quotidienne.
  • L’admission fait l’objet d’un entretien préliminaire avec un médecin psychiatre et/ou un psychologue.
  • L’admission s’accompagne d’un engagement libre et volontaire à suivre une thérapie et à respecter le règlement interne (abstinence, horaire de sorties…).

Dans certains cas, la demande d’admission ne pourra pas être retenue:

  • s’il existe une dépendance conjointe à des drogues illicites (à l’exception du cannabis) ou de traitement de substitution (p.ex. méthadone).
  • si la demande est liée à une contrainte judiciaire.
  • si les membres d’une même famille ou communauté de vie demandent à être admis simultanément.

Le délai d’admission dépend de la disponibilité de lits libres.

Dans la plupart des cas, la thérapie dure entre 3 et 6 mois. Un plan thérapeutique est élaboré individuellement pour chaque personne. Ce plan est adapté à ses besoins spécifiques et influence ainsi la durée de la thérapie.

  • L’affiliation à la sécurité sociale est indispensable.
  • Les frais d’hospitalisation sont pris en charge par la Caisse Nationale de Santé (CNS).
  • La participation personnelle aux frais s’élève à 21,45 EUR par jour (plafonnement à 30 jours, par année, toutes hospitalisations cumulées).
  • En cas d’affiliation à une mutuelle à l’étranger, prière de vous assurer de l’accord préalable de celle-ci et de vous munir d’un formulaire E112 ou S2.
  • Les séjours en foyer de postcure impliquent une contribution de loyer définie en fonction des revenus de la personne.

Ce qu’il faut savoir

  • L’hébergement se fait en chambre double (hommes et femmes séparés).
  • Les chambres ne sont pas équipées de wifi.
  • Les animaux ne sont pas admis.